Oct
24

Cleveland Indians

Les World Series commencent… Honneur aux Indians de Cleveland !

Créés en 1894, les « Rustlers » de Grand Rapid deviendront les Cleveland « Lake Shores » en 1900.
Dès l’année suivante, ils sont rebaptisés à nouveau : les Bluebirds.
1902, déjà, ils deviennent les Broncos.
De 1903 à 1914, un peu de stabilité sous les Cleveland Naps et 1915, enfin, un nom définitif : les Cleveland Indians !

Depuis 1901, les Indians évoluent dans la Ligue Américaine. Entre 1969 et 1993 ils joueront dans la Division Est avant de rejoindre la Division Centrale en 1994.

Les Indians de Cleveland évoluent en compagnie des Tigers de Detroit, des Royals de Kansas City, des Minnesota Twins et des White Sox de Chicago.

On les surnomme « The Tribe » (la tribu) ou encore les Wahoos (du nom de leur mascotte et logo, du chef.. Wahoo.

Les Indians ont remporté le titre de Champions de la Division Centrale à 8 reprises : 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2001, 2007 et 2016.

À 6 reprises ils ont accroché le titre dans la Ligue Américaine : 1920, 1948, 1954, 1995, 1997 et 2016. Si l’issue des World Series 2016 est encore inconnu, de leurs 5 participations précédentes, ils connurent le sacre suprême à 2 reprises seulement : 1920 et 1948.

1948… soit 68 ans d’attente pour un nouveau sacre. Toujours beaucoup moins que les Cubs, mais quant même… une belle opportunité de remettre les compteurs à zéro.

En 1920, les Indians avaient battu les Brooklyn Dodgers 5-2 alors que les World Series se jouaient encore au meilleur des 9 matches. Côté Indians, on se souviendra de Stan Coveleski, Tris Speaker ou encore Joe Sewell.

Lors de l’édition de 1948, ce sont les Boston Braves qui se sont vus présenter la note : 4-2 pour les Indians qui pouvaient alors compter sur Lou Boudreau, Larry Doby, Bob Feller, Joe Gordon, Bob Lemonou encore Satchel Paige.

Les Indians évoluent dans le stade de Progressive Field depuis 1994. (connu aussi sous le nom de Jacobs Field entre 1994 et 2007).

À l’origine, le stade pouvait accueillir 42,865 fans. À l’heure actuelle, sa capacité a été réduite à 35,225 places.

« Progressive » est le nom d’une compagnie d’assurances. Cette dernière a en effet acquis les droits pour rebaptiser le stade en 2008, pour une période de 16 ans contre 57.6 millions de dollars.